Véritable outil de management, la collecte de données est essentielle pour comprendre votre cible et mieux communiquer. Que cela soit pour une enquête de satisfaction, une étude de marché ou un questionnaire marketing, assurez-vous d’avoir la méthode gagnante pour accroître votre efficacité. Alors, quelles sont les bonnes pratiques à connaître pour réussir son sondage en ligne ? Quels sont les écueils à éviter ? Voici 5 conseils à suivre ou pas afin de récolter des données quantitatives et qualitatives ! 

1. Définir ses objectifs

Avant de se lancer dans la création d’un sondage, il est important de définir ses objectifs. Cela vous obligera à vous focaliser sur le sujet dans le but d’éviter les questions superflues. Dans un premier temps, listez vos objectifs prioritaires en vous demandant : 

  • Pourquoi faire cette enquête en ligne ? 
  • Quelles sont les informations nécessaires à recueillir et dans quel but ?
  • Comment utiliserez-vous ces informations ?

Ces simples questions vous aideront à mieux orienter votre sondage. Pour maximiser vos chances d’atteindre vos objectifs, commencez toujours par poser les questions plus importantes en début de questionnaire.

2. Soigner l’expérience client

S’il y a bien un élément à ne surtout pas négliger lors de la création d’un questionnaire, c’est le design. Pour qu’un sondage soit efficace, il doit être organisé avec un sujet par page et des titres mis en évidence. Un sondage bien présenté et structuré intelligemment sera plus agréable pour vos répondants.

Afin d’améliorer l’engagement, votre sondage en ligne doit être attractif avec : 

  • une charge graphique professionnelle (logo, illustrations, couleurs et polices de caractères en cohérence avec votre image de marque) ;
  • une interface d’utilisation intuitive (navigation et mise en page).

L’expérience doit être ludique et la plus fluide possible pour que votre public cible n’ait pas l’impression de s’ennuyer ou de se perdre au fil des questions. Pour optimiser l’ergonomie, on vous conseille, en outre, de varier les questions en utilisant différentes fonctions, telles que des cases à cocher, des sliders, des tableaux, des matrices, etc. 

L’état d’avancement affiché est une bonne option pour motiver le répondant à aller jusqu’au bout d’une enquête, d’un quizz en ligne ou d’un simple test. 

3. Cibler ses répondants avant d’envoyer le questionnaire

La réussite d’un sondage en ligne dépend de l’échantillon des personnes que vous aurez interrogées. Celui-ci doit être représentatif de la population étudiée. Alors, comment s’y prendre ? Combien de participants devez-vous interroger pour recueillir des résultats significatifs statistiquement ?

Pour vous aider, il faudra cibler vos répondants, soient vos clients prospects en fonction des objectifs fixés au préalable. Ces personnes interviewées doivent être concernées par le sujet de l’enquête. 

Une fois, le public cible identifié, déterminez la taille de l’échantillon du sondage, c’est-à-dire le nombre de répondants nécessaires pour que les résultats de votre sondage soient significatifs. Sachant que pour un questionnaire adressé à une population bien ciblée, on estime qu’un taux de réponse atteignant 20% à 30% est excellent. Aussi, restez raisonnable et comptez sur un taux de réponse de l’ordre de 10% à 15%. 

4. Formuler des questions de manière efficace

Pour qu’un sondage en ligne soit réussi, le taux de réponse doit être maximisé, alors keep it simple ! En d’autres termes, soyez bref et concis. 

Plus vos questions seront courtes, plus vous aurez de l’engagement. En limitant un maximum les questions ouvertes, votre taux de participation et de conversion sera, par ailleurs, nettement supérieur. 

Pour un résultat significatif, attention aux questions orientées qui modifient la perception des usagers en influençant leurs réponses finales. La bonne pratique d’un sondage d’évaluation consiste à formuler des questions neutres. Ainsi, évitez les biais dans les réponses et les adjectifs trop catégorisants.

5. Utiliser un logiciel personnalisable pour des sondages en ligne réussis

On l’a vu, la réussite d’un sondage en ligne dépend aussi de l’expérience utilisateur. De ce fait, le choix d’une solution en ligne personnalisable est une étape importante au sein de votre stratégie marketing. Pour tirer le meilleur parti de vos enquêtes, Helioth vous propose un outil ludique et professionnel, mais surtout facile à prendre en main avec : 

  • des options personnalisables à l’infini
  • une charte graphique à votre image
  • une interface intuitive agréable
  • un éditeur de questionnaire pouvant organiser tout type de questions selon des scénarios pré-pensés et/ou à personnaliser
  • une diffusion simple 
  • des résultats automatiquement mis en forme 

En choisissant une solution en ligne adaptée, vous bénéficiez en plus d’un hébergement sécurisé avec des sauvegardes automatiques et des résultats en temps réel. Découvrez dès maintenant notre outil de sondage en ligne

Curieux ?

Créez gratuitement vos questionnaires

sur Helioth !

Les Don’t : 5 erreurs à éviter lors d’un sondage en ligne

1. Avoir trop de questions

Pour qu’un questionnaire soit réussi, cela dépendra de la nature de celui-ci, certes, mais aussi de la motivation de vos usagers. Par conséquent, pour créer un sondage en ligne percutant et dynamique, nous ne vous conseillons pas plus de 10 questions par page, pour un total de 25 questions au maximum par sondage. 

Évitez les questions obligatoires ou proposez des champs « je ne sais pas » ou « autre » comme porte de sortie. Rien n’est plus frustrant pour un répondant de ne pas pouvoir valider et envoyer son questionnaire à cause d’une réponse manquante. 

Pour simplifier votre questionnaire, utilisez si possible des questions tiroirs, c’est-à-dire qui ne s’affichent pas pour tout le monde.

Attention aussi aux collectes de coordonnées au début d’un questionnaire qui pourrait effrayer la personne interviewée. Optez plutôt pour des sondages en ligne anonyme.

2. Être ambigu à la formulation 

La formulation de vos questions est essentielle à la réussite d’un sondage en ligne, d’un quizz ou d’un test de personnalité. Vous l’aurez compris, trop de questions ouvertes est une pratique à bannir. De plus, on vous recommande d’utiliser des listes plutôt que des champs avec des intitulés de réponses sans ambiguïtés

Écartez aussi les questions doubles dans une même et seule question. Si c’est le cas, proposez deux questions distinctes afin d’y gagner en précision. 

Autre conseil, éliminez les jargons techniques, les acronymes, les termes trop subjectifs ou encore, les double-négations. Autant d’éléments perturbateurs qui provoquent chez le répondant une ambiguïté dans la compréhension.

3. Ne pas tester son questionnaire

Vous vous demandez si votre sondage en ligne est pertinent ? La meilleure façon de le savoir, c’est de le tester ! En faisant relire votre sondage par des personnes externes, vous pourrez corriger les dernières coquilles, déceler d’éventuelles incompréhensions et relever certains points d’amélioration. Le but étant de vous assurer de sa compréhension dans sa globalité afin de ne pas avoir de double-sens.

Testez aussi la navigation de votre questionnaire en ligne, notamment au niveau de sa fluidité et de sa scénarisation, deux éléments-clés pour avoir un sondage attractif.

4. Ne pas soigner l’introduction

Pour inciter les personnes interviewées à répondre à votre questionnaire, il est nécessaire de peaufiner son introduction. Ainsi, pensez à rappeler à vos répondants le but du sondage, ainsi que le temps de réponse nécessaire. Dans la mesure où vos répondants sont avisés dès le départ, ils seront plus motivés à aller jusqu’au bout. Dès l’introduction, contextualisez votre questionnaire en ligne avec la mise en avant d’une thématique précise. Si votre sondage est anonyme, pensez à le rappeler également en début de sondage.

5. Ne pas anticiper la manière d’exploiter les résultats

Visualiser vos réponses est essentiel avant même de formuler vos questions. Cela vous permet d’avoir une meilleure analyse lors du dépouillement. Sans objectif identifié, vous risquez de créer un questionnaire brouillon avec des réponses non-exploitables.

Pensez aussi à poser des questions qui permettent de faire le tri du type « Homme/Femme » ou par tranche d’âge afin de comprendre et décomposer vos résultats, à la fin du sondage


Pour maximiser la réussite de votre sondage en ligne, Helioth vous accompagne à chaque étape importante. Inscrivez-vous dès maintenant à notre démo live pour créer un questionnaire en ligne 100 % personnalisable, jusqu’aux moindres détails !

Nos articles récents